Bilan 2018 de l’Hôpital Daler

Bilan 2018 de l’Hôpital Daler

2018, la première année d’un nouveau siècle d’existence

Au cours de la séance du Conseil de fondation qui a approuvé les comptes 2018, son président, M.Paul-Albert Nobs n’a pas laissé les résultats positifs dissimuler les défis futurs : « 2018 a été la première année d’un nouveau siècle d’existence pour l’Hôpital Daler, qui poursuivra sa mission au plus proche de ses valeurs de respect et d’intégrité. Quant aux conditions-cadre toujours plus contraignantes, elles n’auront pas raison de la motivation et de l’engagement de notre hôpital au service de tous et nous sommes prêts à nous adapter pour transformer ce défi en succès ».

Par rapport aux années précédentes, l’Hôpital Daler présente une légère augmentation de l’activité ambulatoire et des résultats stables dans le domaine stationnaire, tout comme pour la maternité. Le résultat financier de 2018 est qualifié de sain et le bénéfice sera à nouveau réinvesti dans l’adaptation des infrastructures de l’hôpital.

Plusieurs projets les concernant sont d’ailleurs en cours, comme par exemple la modernisation du bloc opératoire et l’installation de tablettes numériques. Ces mesures visent à augmenter la qualité de la prise en charge des patients et participeront à l’effort général pour réduire la consommation d’énergie.

L’activité 2018

Les activités stationnaires en 2018 ont atteint, avec 5’178 cas, un niveau d’activité proche de celui de 2017 (-0.8%). La maternité a vu naître 1’505 bébés durant cette même année. Pour la 5ème année consécutive, la 2ème plus grande maternité privée de Suisse, et plus grande maternité du canton de Fribourg, approche ou dépasse les 1’500 naissances.

Grâce à une gestion rigoureuse et à un souci constant de l’efficience, le tarif de base appliqué (SwissDRG) reste parmi les plus bas de Suisse. Ainsi, la population fribourgeoise a accès à un haut niveau de qualité de prestations médicales et soignantes auxquelles – dans beaucoup de cantons – seuls les patients au bénéfice de couverture d’assurance mi-privée/privée ont accès.

Les finances

Tout comme les années précédentes, le bilan financier est positif et permet à l’institution de disposer de moyens financiers pour les investissements futurs nécessaires. Pour rappel, tous les bénéfices sont réinvestis pour la qualité des soins et le bien-être des patients.

Les projets

Modernisation du bloc opératoire : démarrés en octobre 2018 et prévus jusqu’au printemps 2021, les travaux de modernisation du bloc opératoire prévoient également une réorganisation de son fonctionnement, rendant l’activité opératoire encore plus efficiente. Tout au long des travaux, le confort des patients et la qualité de la prise en charge resteront intacts grâce à une minutieuse planification.

Installations de tablettes : des tablettes numériques ont été installées dans les chambres des patients qui proposent des outils de diffusion et de communication adaptés aux attentes des patients ; elles permettent d’augmenter la qualité de l’information, mais aussi la prise en charge des patients.

Les projets réalisés au sein de l’établissement font toujours l’objet d’une réflexion approfondie en termes d’éco-responsabilité. Par exemple des panneaux solaires seront installés dans le cadre de la modernisation du bloc opératoire et s’inscriront dans la continuité de l’engagement de l’Hôpital Daler pour l’environnement ; cet engagement fera l’objet d’une nouvelle communication au terme des travaux pour revenir sur l’ensemble des mesures prises ou prévues.

La formation pour garantir l’efficience sur la durée

La qualité est annuellement comparée entre les hôpitaux de Suisse par l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux (ANQ) et fait l’objet d’une publication ouverte à tous. En 2018 encore, les résultats de l’Hôpital Daler sont très bons, voire excellents : par exemple, dans le cadre du sondage national des patients effectué en septembre 2018, 91.2% des patients évaluent la qualité des soins fournis comme « très bonne » à « excellente » (84.3% au niveau suisse).

Conscient de sa responsabilité d’acteur de la santé, l’hôpital accorde une place essentielle à la formation. En 2018, ont pu se former au sein de notre institution : 30 stagiaires de l’école supérieure spécialisée en soins infirmiers, 2 étudiantes sages-femmes de la Haute école de santé de Genève et 1 étudiant infirmier-anesthésiste. À cela s’ajoutent plus de 80 stagiaires provenant d’autres écoles (p.ex. assistant/e en soins et en santé communautaire, technicien/ne en salle d’opérations) et 7 apprentis (toutes orientations confondues).

2019-04-25T11:36:38+01:00 25 Avr 2019|